Développement durable en Suisse Romande

Penser global, agir local

La première définition du développement durable apparaît en 1987 dans le rapport BrundtlandN publié par la Commission mondiale sur l’environnement et le développement. Il y est dit que:

Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs.

Deux concepts sont inhérents à cette notion

le concept de «besoins», et plus particulièrement des besoins essentiels des plus démunis, à qui il convient d’accorder la plus grande priorité, et l’idée des limitations que l’état de nos techniques et de notre organisation sociale impose sur la capacité de l’environnement à répondre aux besoins actuels et à venir.

Les trois piliers du développement durable

L’objectif du développement durable est de définir des schémas viables qui concilient les trois aspects écologique, social et économique des activités humaines: «trois piliers» à prendre en compte par les collectivités comme par les entreprises et les individus. La finalité du développement durable est de trouver un équilibre cohérent et viable à long terme entre ces trois enjeux.

La gouvernance ou démocratie participative

À ces trois piliers s’ajoute un enjeu transversal, indispensable à la définition et à la mise en œuvre de politiques et d’actions relatives au développement durable: la gouvernance. Celle-ci consiste en la participation de tous les acteurs (citoyens, entreprises, associations, élus…) au processus de décision; elle est de ce fait une forme de démocratie participative.

©Wikipédia